Orange County Resorts & Hotels Ltd.

Café, Epices, etc.

On parle avec admiration de Coorg comme la « tasse de café de l’Inde », surnom auquel la région est très attachée. C’est en effet un des meilleurs cafés du monde qui est récolté sur ces collines baignées des arômes des plus fins Arabicas et Robustas.

Capitale Indienne du café, Coorg est célèbre pour son café arrosé par la mousson et cultivé à l’ombre de bois de Rose, de figuiers et de jacquiers géants. Ces fruits nourrissent les grains de café de saveurs et d’arômes exotiques, dans un éco-système unique qui abrite également des milliers d’espèces d’oiseaux et d’animaux, tels que le grand Calao bicorne indien ou le fameux écureuil géant.

Au mois de février, l’air est chargé du parfum des caféiers en fleur, marquant le début de la saison des récoltes. Au mois de novembre, les plants sont chargés de cerises de café rouges. Le reste de l’année, c’est la boisson favorite des habitants de la région et des touristes.

La première propriété fut établie à Coorg en 1854 par l’Anglais John Fowler. Le premier surintendant britannique, le Capitaine Le Hardy, s’intéressa de près au potentiel offert par ces terres et il fallut peu de temps avant que chaque famille à Coorg ne se mette à cultiver cette boisson qui désaltère le monde.

En 1670 Bada Budan, un pèlerin musulman, déroba 7 graines de café à la Mecque pour les planter dans la région de Chikmagalur dans le Karnataka, non loin de Coorg. C’est lui qui est donc à l’origine de l’introduction du café en Inde.
Aujourd’hui on produit dans le Karnataka 140 000 tonnes de café par an, qui font de cet état le plus important producteur de café d’Inde. En marge du café, les collines de Coorg étaient aussi un dépôt de la fameuse côte des épices de Malabar. Parmi les « vedettes » de la route des épices, on trouve sur les collines de Coorg du poivre, des clous de girofle, de la cardamome, du Kokum (Garcinia cambogia) ou encore du quinquina. Le poivre de Coorg est considéré comme le meilleur du monde, et depuis l’antiquité des commerçants ont accosté à Malabar à la recherche de ce trésor noir. Dans l’antiquité, Grecs, Romains, Arabes et Chinois l’emportaient aux quatre coins du monde.

On trouve ici du poivre en abondance, qu’on cultive avec le café. Les poivriers grimpent le long des arbres, formant des « piliers verts » qui semblent supporter le ciel.

Book Now
1-Night Stay
Room 1